ACTE

Rencontres de la biosphère

__Expositions

Issues des médiations et ateliers scolaires, de résidences artistiques sur le territoire ou venant informer et exposer, par exemple, des recherches sur la biosphère de Camargue... Ces expositions seront nombreuses et parsemées dans la ville, pour tous les publics et pour valoriser les travaux des uns et des autres :

L'écosystème d'Espeyran en BD

par Fabrice Erre

/// Exposition sur la façade du château d'Espeyran les 4, 5 et 6 juin

Fabrice Erre est enseignant et auteur de bande dessinée. Il s’attache, dans ses récits humoristiques, à pratiquer la parodie et à mettre en scène les comportements humains, des petites faiblesses individuelles aux manipulations de masse. Il a publié, seul ou en collaboration, plusieurs ouvrages (chez 6 Pieds sous terre, Dupuis, Vide Cocagne, Dargaud…), et participe régulièrement à des revues de bande dessinée (Fluide glacial, Spirou, La Revue dessinée). Dans son blog associé au site du Monde, il raconte son quotidien de professeur. Agrégé et docteur en histoire, il a également soutenu une thèse sur la presse satirique du XIXe siècle et publié un essai sur la caricature politique.

En résidence au château d’Espeyran en 2020-2021, il envisage de faire du château lui-même un support de bande dessinée en intégrant le dessin à l’architecture, et en le prenant comme sujet dans le cadre des réflexions qui s’y tiennent autour des questions de la conservation et de la biosphère.



Dehors !

Exposition collective

/// Exposition dans le parc du château d'Espeyran les 4, 5 et 6 juin

« Dehors » est le nom du projet de résidence croisée que développent Anna Baranek, Colin G. et Pierre Bendine-Boucar. Ces trois artistes connaissent déjà Espeyran dans la mesure où ils ont été parmi les premiers plasticiens en résidence sur le site. Ils ont déjà interrogé individuellement le Château et le centre d’archivage des microfilms. Pour cette collaboration artistique, ils ont décidé de développer un point de vue original sur le parc.

Leur intention est de proposer des réponses personnelles tout en croisant leurs sensibilités artistiques. Des temps d’inspiration et d’échanges intellectuels et techniques sont prévus pour enrichir les productions plastiques. Ces dernières seront présentées in situ dans le parc du Château, visibles durant le festival « Acte ». La résidence se déroulera sur deux mois, entre avril et juin 2021.

Le patrimoine naturel du parc fédère leur engagement. Anna Baranek, Pierre Bendine-Boucar et Colin G. proposeront trois regards, trois coups d’œil, trois horizons. Ils interrogeront le rapport de l'homme à son environnement naturel, et inciteront les visiteurs à découvrir le parc.

Anna Baranek imagine son intervention en tant qu’artiste jardinier, par la création de mini espaces-stations de contemplation, destinés à apprécier le temps qui passe, qui disparaît. Ces stations « clepsydres » se matérialiseront grâce à des formes de grands galets en terre cuite, facilement transportables, posés dans différents espaces du parc sélectionnés par l’artiste.

Colin G. s'intéressera aux générations d'occupants, prestigieux ou anonymes, qui ont vécu sur le site, qui ont joui du parc, ou y ont travaillé. Il ambitionne de donner forme aux filiations des personnes qui ont contribué à structurer cet espace au fil du temps. Pour ce faire, il créera des arborescences parmi les arbres, figurant les généalogies réelles ou symboliques des hommes et femmes qui le façonnèrent. Ces deux ou trois arbres fantômes seront constitués de troncs et branches sans pour autant être réalistes. instagram : @colingcolin facebook : @colingcolin

C’est par la notion de « point de vue » et sa mise en scène que Pierre Bendine-Boucar construira sa recherche. Les différentes époques ont vu le dessin du parc s’organiser en fonction des hommes et des autres vivants. L’aménagement paysager a été conçu jusqu’à aujourd’hui selon plusieurs schémas géométriques. L’artiste désire s’appuyer sur la relecture de cette planification spatiale pour concevoir un module sculptural. Ce dernier s’inspirera des lignes et grilles de composition qui ont structuré l’espace du parc, et sera réalisé à l’aide de matériaux et peintures naturels. instagram et faceboock@pierrebendineboucar

De l’interaction entre les trois artistes résidents et le parc, naîtront probablement de nouvelles formes imprévisibles.



Paléo-Energétique

Exposition scientifique par Atelier 21

/// Vernissage de l'exposition chez Edit & P0llux de 16h à 18h le vendredi 4 juin
L'exposition restera en place 2 semaines de plus

Une recherche participative pour ressusciter les techniques disparues, montrer la capacité d’innovation et revaloriser des innovations oubliées !



Habit(er)

Extrait d'une résidence de territoire par Lux avec l'école Victor Hugo

/// Exposition dans le parc du château d'Espeyran les 4, 5 et 6 juin

Habit(er) est un appel à projet territorial qui s'articule autour de 4 résidences artistiques sur toute l'année 2021. Les arts visuels sont au cœur de cette proposition qui se déroulera sur les territoires de Saint-Gilles, Aigues-Mortes, Le Grau-du-Roi et Vauvert.
Pour ACTE, nous dévoilerons le résultat des interventions de l'une des artistes auprès des 10 classes de l'école primaire Victor Hugo de Saint-Gilles. Il y aura également un extrait de son travail en cours au sein du Parc Naturel de la Camague Gardoise.
Projet porté par Edit & P0llux avec My Art Goes Boom / subventionné par la DRAC et le Département du Gard
En partenariat avec les Monuments Nationaux d'Aigues-Mortes, le Syndicat mixte de la Camargue Gardoise, les villes de St Gilles, Aigues-Mortes, le Grau-du-Roi et Vauvert, Riso France, le centre social et la médiathèque d'Aigues-Mortes, La communauté de commune Terre de Camargue,...



Atlas de la réserve de biosphère

Exposition du PNCR et du SMCG

/// Exposition dans le parc du château d'Espeyran les 4, 5 et 6 juin



Célébrer la vie

Exposition de MAB France pour les 50 ans

/// Exposition sur le Chemin d'Espeyran les 4, 5 et 6 juin

A l'occasion des 50 ans du programme MAB, une exposition est en cours de réalisation. Construite par Julien Demengel, elle présentera les actions et réalisations du réseau national.



Objectifs de développement durable

Exposition de la Maïf

/// Exposition dans le parc du château d'Espeyran les 4, 5 et 6 juin

2019/2020 : Objectifs de Développement Durable

Les Posters GoodPlanet « le développement durable pourquoi ? » reviennent pour aborder les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies. La Fondation GoodPlanet et son président Yann Arthus-Bertrand ont l’honneur et le plaisir de vous présenter cette dernière édition des Posters GoodPlanet.



Notre planète

Exposition collective des écoles de Saint-Gilles

/// Exposition dans le parc du château d'Espeyran les 4, 5 et 6 juin

Valorisation des projets et actions autour de la biosphère menés dans les classes au cours de l’année



C'est mon patrimoine

Une restitution du dispositif

/// Exposition dans le parc du château d'Espeyran les 4, 5 et 6 juin

Le dispositif C’est mon patrimoine ! est un dispositif national piloté par le ministère de la Culture et le Commissariat général à l’égalité des territoires. Il participe de l’éducation artistique et culturelle des enfants et des adolescents pendant les vacances scolaires. Accueillis dans les lieux patrimoniaux sur l’ensemble du territoire, les jeunes ont accès à différents programmes d’activités pluridisciplinaires.

Chaque été depuis 2008, Espeyran accueille le projet, co-construit avec le centre social La Croisée, la ville de Saint-Gilles et Curiositez ! En 2020-2021, le thème était « Futur(s) possible(s) », permettant d’interroger tant le passé, le présent et le futur. Au fil de son histoire, un lieu patrimonial, bien qu'il ait vocation à être conservé, se transforme, évolue, change. Le château d'Espeyran reste un conservatoire du temps, témoin privilégié de l'histoire de la villégiature au XIXe siècle. Mais la présence voisine du Centre National du Microfilm et de la Numérisation, installé à quelques mètres, montre comment le domaine s'est adapté aux besoins de son temps et répond à des préoccupations actuelles. Demain encore, le lieu se sera transformé, de manière imperceptible ou bien au contraire, de manière marquée, soit par la main de l’homme, soit par les forces de la nature. En effet, situé à proximité de la Camargue gardoise, le site est soumis aux enjeux liés à la montée des eaux, perceptibles dans l’environnement directe du site.

En 2020, le projet C'est mon Patrimoine ! à Espeyran vise ainsi à sensibiliser les jeunes aux notions de temps passés, temps présents, temps futurs en participant à différents ateliers interrogeant l'aménagement d'un lieu, son architecture et son environnement naturel. Ils seront invités à imaginer les possibles futurs d’un site patrimonial et de ses abords, à partir des évolutions imposées par les changements climatiques. Le projet vise ainsi à confronter les notions de conservation, transformation et évolution climatique autour de deux ateliers menés par des artistes plasticiens. Pierre Bendine Boucar a proposé la création d’une œuvre collective, retraçant le passé, le présent et le futur des participants. Grumo a mené un atelier autour de la notion de l’éphémère. L’ensemble des œuvres réalisées avec les jeunes seront présentées dans le parc d’Espeyran lors du festival A.C.T.E.



Les jardiniers sèment, les chauves-souris dispersent..."

par la Médiathèque Émile Cazelle

/// Exposition dans le parc du château d'Espeyran les 4, 5 et 6 juin