ACTE#1

Rencontres de la biosphère

EUREK’ART

Eurek'Art soutient la création pour l'espace public et les projets de territoire depuis 25 ans.

Reconnue comme « Lieu structurant nomade » par la Région et la DRAC Occitanie, l’association s’est donnée pour mission de contribuer à la structuration du secteur des arts de la rue en accompagnant notamment les compagnies émergentes, et d'appuyer le développement culturel de territoires ruraux ou péri-urbains de plusieurs départements de la Région .

Elle met ainsi en place une programmation de spectacles sur l’espace public avec le festival Label Rue pour temps fort, des résidences artistiques de territoire impliquant la participation des structures relais locales et des habitants aux processus de création, et initie des logiques de réseaux professionnels soutenant la création et la diffusion des arts de la rue en région.

 

NOTRE RAPPORT À L'ÉCOLOGIE

Depuis toujours, et de plus en plus, Eurek’Art allie le plaisir du spectacle vivant et des arts de la rue aux engagements sociaux et sociétaux qui sont les siens. Nous pensons qu’il est plus facile de sensibiliser par des regards artistiques forts et décalés faisant appel à l’empathie émotionnelle et à l’imaginaire, et par des temps de pratiques artistiques partagés, que par des discours moralisateurs. Dans notre programmation comme dans la mise en place de nos projets et notre organisation, nous tentons de promouvoir le développement durable : « éducation de qualité », « égalité entre les sexes », « mesures relatives à la lutte contre le changement climatique »... Et ainsi l’écologie se retrouve au cœur de nos thématiques, contenus, dimensions esthétiques mais aussi de nos modèles de production.

Quelques exemples:

-Organisation d’un festival conscient et attentif à l’environnement :
Depuis maintenant 10 ans, le Label rue rayonne sur Nîmes Métropole grâce notamment à son festival impliquant une vingtaine d’habitants bénévoles dans l’organisation et l’hébergement des artistes. Ce festival accueille un village de producteurs locaux, d’artistes et d’artisans ainsi que des associations qui viennent proposer des animations artistiques et culturelles de sensibilisation à l’écologie et à l’alimentation responsable. S’agissant du bar et de la restauration, le choix des produits se tourne chaque année vers l’agriculture biologique et les circuits-courts. Une forte attention est également portée à la réduction de nos déchets et à éviter la pollution : écocups, communication papier limitée et numérique renforcée, tri et recyclage, incitation à la mobilité douce, et mutualisations pour le matériel scénographique et technique. S’agissant de la programmation, une attention particulière est portée aux compagnies régionales, aux directions artistiques féminines, et aux spectacles traitant des enjeux de société actuels.

-Résidence artistique de territoire autour de l’alimentation :
Eurek’Art a organisé sur deux années le projet « Arts de la rue, des jardins à la table », sur les communes de Rodilhan et Marguerittes (2018 à 2020). Cette résidence plaçait de manière centrale la question de l’alimentation : arpentage du territoire, collecte de témoignages, rencontres, ateliers, performances…et avait pour but de valoriser les ressources et le patrimoine culinaire local à travers des recettes et savoirs-faire. Arpenteurs, poètes, bidouilleurs aux multifacettes, Pina Wood et Baloo alias Bastien Salanson, avaient pour mission d’esquisser les contours d'un nouveau rituel qui permette la coopération du tissu associatif et des habitants autour de leur patrimoine culinaire avec pour leitmotiv « La table comme espace public, la rue comme assiette commune »

-Valorisation des paysages : « chemins de traverses », balades artistiques :
Le projet « Chemins de traverses » est un projet transversal à la croisée de la valorisation du patrimoine naturel, du tourisme vert et de la création artistique pour l’espace public. Ce projet se co-construit avec des communes du Gard et les propositions sont faites sur mesure. Il s’agit d’inviter à la contemplation des paysages, de retrouver le plaisir de la marche en pleine nature, et de porter un regard sensible sur notre environnement. C’est donc par une approche sensible et par la proposition de nouvelles formes de médiation au patrimoine et à l’écologie qu’une sensibilisation à l’environnement et à la protection de la nature s’enclenche. Lors de ces balades artistiques, un temps de convivialité est prévu autour d’une dégustation de produits du terroir en présence de petits producteurs, en accord avec notre vision du « manger-mieux », grâce à leurs produits biologiques et locaux. Dans ce cadre, une résidence d’artistes avec des temps de médiation avec les scolaires et une invitation aux habitants de participer à la création d’une balade théâtralisée à vélo est proposée à Saint Gilles.

-Travailler dans des lieux communs et solidaires :
Eurek’Art a désormais installé ses bureaux dans plusieurs tiers-lieux, La Tendresse à Montpellier et le Vaisseau 3008 à Nîmes, qui ont tous les deux la même ambition : favoriser le mieux vivre ensemble. Ces coopératives partagées favorisent la convivialité et la connexion entre des acteurs du territoire qui ne se rencontrent pas habituellement et qui, une fois réunis, sont porteurs de projets engagés dans la transition écologique (Panier alimentaire et solidaire du Vaisseau et de la Tendresse, Donnerie, Cuisine solidaire, Café associatif...). La volonté de ces collectifs est la promotion du développement durable et d’une économie socialement responsable.

Dans le cadre de ACTE#1, Eurek'art pilote :

Projet 1 – Résidence artistique de territoire : projet participatif avec les associations locales et habitants
Projet 2 – Balade artistique en paysages – Chemins de traverses

Pour découvrir leurs projets en détails :

Dans la même carte